faquses & benefitsregulatory activity glossaryindustryabout ISIF
Back to the Styrene Forum Homepage
home links contact feedback links home
search

Qu'est-ce que le styrène ?
Entrons-nous en contact avec le styrène ?  
Le styrène est-il dangereux pour la santé ?  
Les emballages alimentaires en polystyrène sont-ils sûrs ?  
Que penser de l'odeur du styrène ?  
Que se passe-t-il quand du styrène est répandu dans l'environnement ?  
La santé des travailleurs exposés au styrène est-elle menacée ?
 
Existe-t-il un risque de cancer lié au styrène ?  
Existe-t-il des alternatives aux produits contenant du styrène ?  
     
Frequently Asked Questions in English
Frequently Asked Questions in German
Frequently Asked Questions in Spanish
Réponses aux questions les plus fréquentes à propos du styrène

Qu'est-ce que le styrène ?
Le styrène est un liquide transparent et incolore dérivé des sous-produits du pétrole et du gaz naturel, mais qui existe également dans la nature. Le styrène est utilisé dans la fabrication de matériaux en plastique mis en œuvre dans des milliers de produits remarquablement solides, souples et légers, qui font partie intégrante de notre santé et de notre bien-être. Il est utilisé dans une multitude de produits, des emballages pour nourriture ou de transport aux voitures, bateaux et ordinateurs. Pour plus d'informations sur les produits à base de styrène, voir Uses and Benefits.

Le styrène utilisé dans ces produits est fabriqué par synthèse dans des usines pétrochimiques. Cependant, le styrène existe également tel quel dans l'environnement, et est un élément naturel d'un grand nombre d'aliments courants, comme le café, les fraises et la cannelle.

Le styrène, qui est un liquide, est parfois confondu avec le polystyrène, qui est un plastique solide fabriqué à partir de styrène polymérisé. Le styrène et le polystyrène sont fondamentalement différents. Le polystyrène est inerte et n'a pas l'odeur du styrène. Par conséquent, le polystyrène est souvent utilisé dans des applications où l'hygiène est importante, comme dans le secteur des soins de santé et les produits en contact avec l'alimentation. top

Entrons-nous en contact avec le styrène ?
La plupart des personnes entrent en contact avec des quantités minimes de styrène présentes dans l'air ou dans la nourriture (le styrène est un élément naturel d'aliments comme la cannelle, le bœuf, les grains de café, les cacahuètes, le blé, l'avoine, les fraises et les pêches). Il s'agit généralement de quantités à l'état de trace, qu'il était difficile de détecter avant les progrès technologiques récents. Le styrène se reconnaît également à l'odeur distinctive qui se dégage de certains produits qui en contiennent, comme les solutions de résine de polyester.

Le polystyrène est souvent utilisé dans des applications où l'hygiène est importante, comme dans le secteur des soins de santé et les produits associés à l'alimentation. D'autres sections du Forum détaillent ces distinctions mais, si vous le souhaitez, vous pouvez également obtenir des informations spécifiques sur les produits en polystyrène en visitant le site web du Polystyrene Packaging Council (aux Etats-Unis) ou le site de l'APME : Association of Plastics Manufacturers in Europe top

Le styrène est-il dangereux pour la santé ?
Le styrène n'est pas nocif dans les très petites quantités auxquelles la plupart des personnes le rencontrent parfois dans l'air ou la nourriture. Lors de l'utilisation de solutions de résine contenant du styrène (pour réparer la surface d'un bateau en fibre de verre, par exemple), l'odeur du styrène peut causer de légères nausées si les instructions concernant notamment la ventilation adéquate du local de travail ne sont pas bien suivies. Cependant, cette gêne disparaît automatiquement une fois que l'on sort à l'air libre, et n'a pas d'effet durable.

Comme avec tous les produits chimiques, il est important de contrôler son niveau d'exposition au produit. Pour connaître les caractéristiques d'un produit à cet égard ainsi que la manière de l'utiliser, il convient de se reporter à la fiche technique ou à la fiche de sécurité associée (" Safety Data Sheet ", ou, aux Etats-Unis, " Material Safety Data Sheet "), qui est élaborée et mise à jour par les producteurs. La fiche de sécurité indique l'exposition moyenne maximale admise dans le cadre de la législation du pays concerné. Pour les personnes qui ne travaillent pas directement avec le produit, les niveaux d'exposition sont généralement bien en deçà de ceux admis. Cependant, en cas d'accident ou d'abus intentionnel, il est possible d'atteindre un niveau d'exposition potentiellement dangereux, auquel cas il convient de consulter la fiche de sécurité pour prendre connaissance des mesures adéquates.

En 1994, dans le cadre d'une décision importante faisant suite à une une étude approfondie des effets possibles du styrène sur la santé et sur l'environnement, les agences gouvernementales canadiennes Santé Canada et Environnement Canada ont conclu que, pour les fins de la réglementation, le styrène était non-toxique. L'analyse approfondie des données relatives aux effets sur la santé et l'évaluation de l'exposition potentielle des humains et de l'environnement les ont conduit à conclure que le styrène " ne constitue pas un danger pour la vie ou la santé de l'homme " et qu'il " ne mettait pas en danger l'environnement essentiel à la vie humaine ".

Dans leur effort continu de protéger la santé et l'environnement, l'Union européenne et l'Agence américaine de protection de l'environnement dressent actuellement des rapports officiels destinés à évaluer les données scientifiques sur le styrène.

Pour plus d'informations sur les recherches menées sur l'effet du styrène sur la santé, visitez le site du Styrene Information & Research Centre. top

Les emballages alimentaires en polystyrène sont-ils sûrs ?
Des études scientifiques indépendantes récentes ont montré que les emballages alimentaires en polystyrène (allant des boîtes de crème glacée aux récipients de nouilles à réchauffer) sont sûrs pour un usage quotidien normal. Cependant, ces dernières années, les média ont évoqué, de manière infondée, la possibilité que des éléments du polystyrène migrent des emballages dans la nourriture elle-même après un passage au four à microwaving ou lors d'une cuisson, entraînant des effets œstrogéniques et potentiellement néfastes sur la santé des consommateurs. Ces œstrogènes environnementaux, comme on les appelle, désignent des substances autant naturelles qu'artificielles que l'on trouve dans l'environnement et qui ont la réputation d'agir comme des œstrogènes, c'est-à-dire des hormones qui sont produites naturellement par les plantes et les animaux.

L'industrie du styrène a toujours pris au sérieux ses obligations quant à la sécurité de ses produits. Lorsque les premières études suggérant des effets ont été publiées, l'industrie a mené de nouvelles recherches sous la supervision de laboratoires indépendants. Il convient de signaler que toutes ces études ont simulé des conditions d'exposition extrêmement exagérées : la dose sélectionnée pour une de ces études équivalait à une prise journalière de 5 000 grammes de yaourt par personne, bien plus que ce que l'amateur passionné de yaourt ne peut engloutir en un jour !

Ces recherches, conduites en Europe, aux États-Unis et au Japon, confirment clairement que manger de la nourriture, chaude ou froide, emballée dans du polystyrène ne présente aucun danger. Ces conclusions sont corroborées par les études du Ministère de la santé du Japon, qui a déclaré récemment qu'il n'existe pas de raison de réglementer l'utilisation des produits en polystyrène du point de vue des œstrogènes environnementaux et des préoccupations qu'ils ont suscitées.

Il convient également de souligner que les matières d'emballage en contact avec la nourriture font l'objet de tests rigoureux dans tous les pays industrialisés. Les agences liées à la santé telles que la Food and Drug Administration aux États-Unis ou le Comité scientifique de l'alimentation humaine en Europe ont défini des normes industrielles strictes, associées à des facteurs de sécurité élevés, que tous les matériaux d' emballage doivent respecter lorsqu'ils sont en contact avec de la nourriture. Ainsi, les consommateurs sont assurés que les produits qu'ils utilisent ne présentent aucun risque dans des conditions d'utilisation normales, comme c'est le cas avec le polystyrène. top

Que penser de l'odeur du styrène ?
L'odeur caractéristique du styrène peut être détectée même lorsque le styrène est présent dans des concentrations très faibles, à des niveaux qui sont très loin en deçà d'un quelconque niveau présentant un risque pour la santé. Les personnes vivant à proximité d'installations fabriquant ou utilisant du styrène peuvent occasionnellement sentir une légère odeur dans l'air. top

Que se passe-t-il quand du styrène est répandu dans l'environnement ?
Des recherches approfondies ont montré que le styrène n'existe que brièvement dans l'environnement ; il est rapidement détruit dans l'air et disparaît rapidement du sol et des eaux de surface. Des études ont également montré que le styrène n'est pas susceptible d'apparaître dans l'eau potable. top


La santé des travailleurs exposés au styrène est-elle menacée ?

La santé des personnes travaillant dans des usines fabriquant ou utilisant le styrène est surveillée et suivie depuis de nombreuses années. Les études consacrées aux effets à long terme sur la santé liés à l'exposition au styrène portent sur les dossiers médicaux de plus de 50 000 travailleurs exposés au styrène, sur une période de presque 50 ans. Ces études n'ont révélé aucun problème de santé à long terme qui serait attribuable à l'exposition de ces travailleurs au styrène.

Dans la plupart des pays industrialisés, il existe des réglementations strictes visant à protéger la santé des travailleurs. Bien que les réglementations relatives à l'exposition au styrène diffèrent, toutes visent à protéger les personnes exposées sur leur lieu de travail.

Pour plus d'informations sur les recherches menées sur l'effet du styrène sur la santé, visitez le site du Styrene Information & Research Centre. top

Existe-t-il un risque de cancer lié au styrène ?
L'industrie du styrène a investi de nombreuses années d'effort et près de 12 millions d'euros dans le financement de recherches de pointe indépendantes destinées à recueillir les informations les plus complètes et les plus précises sur les effets cancérigènes potentiels qui résulteraient de l'exposition au styrène.

Les résultats de ces études approfondies sur la santé des travailleurs des industries liées au styrène montrent toutes que l'exposition au styrène n'augmente pas le risque de développer un cancer ou une autre maladie. Les résultats d'une étude d'exposition au styrène par inhalation réalisée sur des rats sur une période de deux ans, et qui s'est terminée en 1996, n'ont pas révélé non plus d'incidence accrue en ce qui concerne le risque de cancer. Des études réalisées sur des souris ont montré que le styrène avait un effet sur les poumons de celles-ci. Cependant, des recherches approfondies réalisées ultérieurement ont indiqué que ces effets étaient probablement limités exclusivement à la souris, en raison de la réponse moléculaire des poumons de la souris au styrène. Par conséquent, tout danger pour la santé humaine serait écarté.

D'un point de vue réglementaire, l'agence américaine pour la sécurité et la santé au travail (l'Occupational Safety and Health Administration - OSHA) et son organe de recherche, le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), ont étudié en 1989 les données sanitaires du styrène et ont conclu que le styrène ne présentait pas de risque de cancer. Un panel d'experts internationaux de la Communauté européenne, alors composée de 12 membres, était arrivé à la même conclusion en 1988. En 1994, le Canada a décidé que le styrène ne comportait pas de risque carcinogène.

En 1987, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de Lyon, en France, a revu sa classification du styrène et l'a classé dans les carcinogènes humains " possibles ". De nombreux scientifiques ont contesté cette action parce qu'elle n'était pas basée sur de nouvelles données relatives au cancer, mais sur un changement des critères de classification du CIRC. Ils estiment que les nombreuses données scientifiques disponibles indiquent que cette classification n'est pas justifiée, et ont appelé le CIRC à revoir sa décision. Le CIRC a annoncé récemment qu'il réétudierait le cas du styrène en février 2002.

Il est important de noter que la charte du CIRC souligne que les classifications définies ont pour unique but d'identifier des dangers - et non de déterminer le risque associé à une substance donnée - et qu'elles ne doivent pas être utilisées à des fins réglementaires.

Pour plus d'informations sur les recherches menées sur l'effet du styrène sur la santé, visitez le site du Styrene Information & Research Centre. top

Existe-t-il des alternatives aux produits contenant du styrène ?
Lorsque les concepteurs sélectionnent un matériau spécifique pour une application spécifique, ils le font après avoir mis en balance les coûts et les avantages de ce matériau. Dans de nombreuses applications, aucun autre matériau ne peut offrir une combinaison identique de caractéristiques de performance, de qualité et de rentabilité à celle des produits à base de styrène. Par exemple, l'utilisation du styrène permet d'abaisser les coûts et d'augmenter les caractéristiques hygiéniques des emballages, de fabriquer des pièces plus légères pour les automobiles et de réduire en conséquence la consommation de celles-ci, de fabriquer des bateaux structurellement plus robustes et d'améliorer la qualité d'isolation des bâtiments afin de réduire leur consommation énergétique. top


For a printer friendly version of this page click here
     Association of Plastics Manufacturers in Europe
     www.polystyrene.org
     www.styrene.org





 
uses and benefitsIndustry | faq | regulatory activity | glossary | about | links | contact | home | terms and conditions © CEFIC 2001